Site Lou Boscat

HISTORIQUE ABAP - Partie 1



 

   En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou technologies similaires de traçage pour réaliser des statistiques de visites.   

Accès direct partie 1 : Page en cours affichée.
Accès direct partie 2 : historique des quartiers 2 - ABAP.
Accès direct partie 3 : histoires de quartiers.
Accès direct partie 4 : Travaux rue Ausone et Lanet.
Accès direct partie 5 : Limancet ou Climenet ?.



 

1950   Fondation de l'ABAP (association Bouscataise d'accession à la propriété )
1993   l'ABAP devient ( association Bouscataise d'activités polyvalente)
2000   Fin de l'association après 50 ans d'existence.

La création de notre quartier entre 1950 et 1957.
Au total 176 maisons furent construites.

Cet historique grâce à la documentation que nous a remis Monsieur Guy Saint Martin habitant du quartier depuis sa création et membre actif de l'ABAP. Nous découvrons que la solidarité entre beaucoup de personnes a permis a des familles modeste d'avoir leur maison à une époque ou le crédit était pratiquement impossible aux faibles revenus et ouvriers.

Merci a tous ceux qui ont permis à ce quartier uniforme et agréable à vivre de voir le jour.
Bonne lecture à tous.

Jacques PONS



 

L'association ABAP de sa naissance à …

 

    Le 27 novembre 1950, l' A.B.A.P. (Association Bouscataise d'Accession à la Propriété) fut créé par une équipe de jeunes loups entraînée par Yves GOURRIBON, professeur au Centre d’Apprentissage de Blanquefort. L'objectif était de construire des maisons afin de permettre à de jeunes ménages de pouvoir se loger correctement étant donné la crise du logement d'alors.
Avec l'appui de la Municipalité de l'époque et en particulier de son maire, monsieur Max MONICHON, grâce auquel ils purent obtenir, après leur adhésion au Toit Girondin, la garantie de la Ville du Bouscat pour tous les emprunts qu'ils durent contracter.
Le premier comité directeur fut constitué et se comporte comme suit :

Yves GOURRIBONPrésident
GERGEREAU HenriVice-Président
BRETEY JeanSecrétaire
JOURDAN MarcTrésorier

    Tout restait à faire. A force de courage et de volonté, ces pionniers bénévoles se dépensèrent sans compter pour atteindre leur but.
Première démarche, trouver un terrain constructible.
Ils purent acquérir le terrain de monsieur LABEYRIE situé au Bouscat.
Une première tranche de 56 maisons furent construites (groupe Écus) et achevées en 1954. Cette réussite les incita à poursuivre cette entreprise.

En 1954, un autre terrain se trouvait disponible et par chance, il jouxtait le précédent.
Après acquisition, 94 autres maisons furent édifiées (groupe Ausone). Livraisons en 1956 et 1957.

Ensuite, et pour terminer ce programme d'accession à la propriété, 26 maisons du groupe Montesquieu furent construites sur un terrain disponible dans le même secteur.
Au total, 176 ménages purent devenir propriétaires de leur habitation dans des conditions très avantageuses, grâce à la collectivité, à beaucoup de sacrifices et aux membres du bureau successifs pour résoudre les problèmes rencontrés.

Le temps passait, le 8 mai 1981 notre Président décédait à la suite d'un stupide accident mettant brutalement un terme à son œuvre. Son épouse Paulette GOURRIBON fut sollicitée pour prendre le relais de son époux. Ayant accepté, elle fut alors nommée Présidente pour continuer à animer la vie de l'Association.
Lorsque le dernier locataire attributaire eut fini de remboursrer son prêt, en 1993, nous avons changé notre dénomination sociale, qui est devenue Association Bouscataise d’ Activités Polyvalentes en gardant le sigle A.B.A.P. auquel nous tenions beaucoup.

Nous avons voulu poursuivre ce qui avait été amorcé par les sections « Loisirs » et « Cyclotourisme » qui avaient été créées antérieurement au sein de l' A.B.A.P. car l'objectif premier était atteint, « Place aux loisirs ».
Nous avons alors organisé diverses activités, à savoir :

  • des sorties pédestres et cyclotouristiques,
  • des lotos et des jeux à l'Ermitage Compostelle,
  • des abonnements aux saisons culturelles du Bouscat et de Mérignac,
  • des visites à Bordeaux organisées par l'Office de Tourisme,
  • des séjours en différentes régions de France,
  • des voyages à l'étranger et des croisières,

    Et après 50 ans d'existence, notre Association prend sa retraite définitive à la suite de notre AG extraordinaire du 6 janvier 2001.
Nous avons une pensée émue pour ceux qui nous ont quitté, aux bénévoles qui nous ont permis il y a 50 ans grâce à leur courage et en leur foi dans la réussite de leur entreprise de vivre dans ce paisible quartier du Bouscat en pleine convivialité.
Le dernier Comité Directeur (liquidateur de l' A.B.A.P.) était ainsi constitué :

GOURRIBON PaulettePrésidente
DORIGNAC GérardVice-Président
HARRIBEY ElvinaSecrétaire
SAINT-MARTIN GuyTrésorier
FROMENTY RogerTrésorier adjoint
DELAUBE SimoneRelations extérieures

Guy Saint-Martin



    A L'ATTENTION DES ADHÉRENTS DE L'A.B.A.P.

La Présidente, les Membres du bureau et les Commissaires aux comptes, veulent encore vous remercier de la sympathie que vous avez tenu à manifester à chacun d'entre eux par une délicate attention, lors de notre Assemblée Générale du 6 Janvier 2001.
Malgré la dissolution de l'Association, ils espèrent que les liens qui se sont noués en son sein perdureront.
Ils souhaitent surtout, que toutes ces années passées ensemble dans la plus parfaite convivialité et que tous ces bons moments partagés restent pour tous un souvenir trés fort. Le Bureau. Ci-dessous, le poème lu le jour de l'A.G. qui nous a été demandé par plusieurs adhérents.

L'A.B.A.P.

Teintée de nostalgie, La
mission accomplie Avec
foi et passion, Toujours
par conviction,
S'achèvera ce soir.

Avec un peu d'émoi,
L'amitié du quartier
Sera ici fétêe.
Nous lèverons notre verre,
Comme si ce n'était la dernière,
Avec le grand sourire
Que l'on veut maintenir.
Nos mémoires endormies,
Vont sortir de l'oubli,
La signification de notre premier nom
Quand de jeunes mariés
S'installaient Bouscatais.

Puis elles se tourneront
Vers la Place GOURRIBON,
En dédiant leurs pensées
Guidées par le respect,
A l'ancien Président
Disparu mais présent.

Comment ne pas aussi penser,
A ceux qui avant nous s'en sont
allés, Nous laissant bien désemparés
Et toujours trés peinés.

Leur souvenir nous rappelle souvent,
Que notre vie est éphémère,
Et qu'il nous faut sur cette terre,
Savoir goûter les bons moments,
C'est ce que de temps en temps
Nous ne manquons de faire.

Par l'investissement
De quelques membres adhérents
Actifs au fil des ans,
Voyages et bons moments,
Ont pu rythmer
Notre calendrier.

La retraîte s'y prêtant bien,
L'envie vint à certains
De faire des voyages.
Et plus question de troisième âge.
Chacun, les valises bouclées,
Se sent déjà le pied léger,
Car il sait que la bonne humeur
A chaque instant est de rigueur.
Il sait aussi qu'à son retour,
Il n'en finira plus d'évoquer son séjour,
Et que les souvenirs partagés
Lui seront hien souvent rappelés.

Quelques évènements,
Des plus ou moins marquants,
Ont pu faire l'objet
D'articles et de clichés,
Relatés et fixés en journal,
Bien sûr municipal,
Et même régional
L'esprit est à garder,
L'union à préserver. Le
rire fait du bien,
Quand on a son soutien,
Sachons le conserver
Pour mieux le partager,
Comme là maintenant,
Entre Amis simplement......

Car l'A.B.A.P. restera
Pour toujours maintenant,
A ssurance
B elles
A mitiés
P artagées.

Jacqueline Saint-Martin



Notes du webmaster

Ce texte est la copie conforme, mais avec mise en page différente, du livret du 10ème anniversaire de l'A.B.A.P. du 27 novembre 1960.
Seules les pages contenant les noms et adresses des habitants ne sont pas publiées.

Sur quelques plans, on voit la place de CHABLI. Elle deviendra place GOURRIBON.

Quelques tableaux sont présentés avec des correspondances entre Francs de l'époque et Euros de 2011, selon les sources de l'INSEE : http://www.insee.fr/ dont voici un extrait, ci-contre.

Certaines additions en Euros seront fausses, avec des tableaux sur plusieurs années !

Christian Wettervald

1 FF de l'annéevaut en euro 2011
19590,01586
19580,01684
19570,01937
19560,01996
19550,02080
19540,02099
19530,02108
19520,02072
19510,02320
19500,02696


 

L'association A.B.A.P.

 

Nous avons tenu, à l'issue du 10ème anniversaire de l'Association Bouscataise pour l'Accession à la Propriété, qui est également le point final de notre programme de 150 logements, à présenter le bilan de notre activité en éditant cette plaquette à l'usage des membres de notre Association et de ceux qui ont suivi notre réalisation.

Ils y trouveront le bilan de nos travaux, des difficultés, des efforts persévérants qui ont été le lot de cette entreprise.

Sachez que jamais le découragement ne toucha les dirigeants et que l'esprit coopératif de tous les membres de l'Association, fit avec l'aide efficace que nous avons toujours trouvée autour de nous, de cette entreprise hasardeuse, une réussite.

Nous pouvons exprimer notre reconnaissance à ceux qui nous ont épaulé parce qu'ils ont cru en notre succès :

M. Max MONICHON, Sénateur Maire du Bouscat, Président d'Honneur de notre Association, et les membres du Conseil Municipal,
Les dirigeants du Toit Girondin :

M. CARDEPrésident
M. LOISYDirecteur
M. JACOBSecrétaire Général, ainsi que le personnel de cette Coopérative
M. LABEYRIE LouisMaraîcher, propriétaire du 1er terrain acquis
M. LABORIE CharlesDirecteur de la C.A.F. de la Gironde
M. PREVOT J.J.Architecte d'opération, et son Adjoint M.PIONNEAU
MM. les Entrepreneurs 

Tous pourront juger que leur confiance était bien placée et que l'aide qu'ils nous ont donnée a porté ses fruits.

Dans un quartier pimpant vivent maintenant 150 familles de condition sociale modeste qui, délivrées du souci du logement incommode, s'épanouissent dans un climat social de compréhension et solidarité mutuelle.

Le Comité Directeur de l'A.B.A.P.

 

 

 

 

Notes hors livret

 

  A gauche, Mr Yves GOURRIBON Yves fondateur du quartier.

  A droite, Mr POUJOL qui n'est en rien dans l'organisation et la construction de nos maisons. Par contre, c'est lui qui en est à l'origine.
  Ce Monsieur était professeur technique au Centre d'apprentissage de Blanquefort avec Mr Yves GOURRIBON. Mr POUJOL avait créé un lotissement à Migron et a incité ce dernier à lancer une opération identique. Ce qui fut fait.

Informations données par M. Guy Saint-Martin.

 

D'abord la S.A.C.O.L.

 

Cette rencontre se situe au Centre d'Apprentissage de Blanquefort. M. POUJOL, Professeur Technique expose à son Collègue Yves GOURRIBON, les avantages de la construction d'un logement familial à CREDIT réalisé grâce à l'apport-Travail et les Prêts de l’État. Une première réalisation vient d'être lancée courageusement par les CASTORS du COMITE OUVRIER DU LOGEMENT (C.O.L.) sur le chantier de PESSAC-ALOUETTE.

Nous sommes le 20 Octobre 1949 et la crise du logement est toujours très sérieuse.

Une délégation comprenant entre autres, MM. Yves GOURRIBON et GERGEREAU participera, les 11 - 12 - 13 Novembre 1949 aux journées de travaux sur le "tas" et d'information préparés par le C.O.L. à l'occasion de la première année de leur activité.

Le 17 Novembre, 25 Professeurs des Centres du Vigean et de Blanquefort tinrent une réunion à l'issue de laquelle fut constitué la S.A.C.O.L. (Section Autonome du C.O.L.) avec le bureau provisoire suivant :

PrésidentYves GOURRIBON
Vice-PrésidentHenri GERGEREAU
SecrétaireCharles BONABAL
Secrétaire-AdjointJean GUICHENE
TrésorierRoger PETIT
Trésorier-AdjointMarc JOURDAN

Mais les statuts élaborés ne furent jamais déposés car il nous fut impossible d'arriver à un accord avec le C.O.L., ce groupement étant déjà une expérience en cours et les Pouvoirs Publics ne tenant pas pour le moment à étendre ce système ..... révolutionnaire.

 

Le système CASTOR

Le système CASTOR. Quel était ce système ?

Pour diminuer le montant de son apport et l'importance du prêt pour la construction, le candidat-constructeur acceptait de faire un APPORT-TRAVAIL.

Le terrain acheté bon marché et payé par versements mensuels, les CASTORS aménageaient celui-ci : dessouchage, nivellement, adduction d'eau, évacuation eaux usées, voiries et trottoirs.

Parallèlement, d'autres équipes se lançaient dans la construction des logements, seuls les travaux urgents et demandant une main d’œuvre spécialisée étaient donnés à des entreprises.

Cela se traduisait par une norme de 40 heures de travail par mois (Samedi - Dimanche et les soirées d'été) les congés payés passés sur le chantier.

En compensation le montant du loyer mensuel (le prêt étant restreint) était de l'ordre de 4 250 Frs.
Mais il faut dire que beaucoup renoncèrent devant l'effort physique important et de très longue haleine, qui était le lot de chacun et ceux qui restèrent ont droit à l'admiration.
Mais revenons à notre Association.....

 

Suite de l' historique des quartiers.

A voir également :
MENU DÉTAILLÉ
Les origines du Bouscat et de la région.
Changements survenus dans l'état de l'église Saint-Seurin
Au fil du temps. Partie 1
Au fil du temps. Partie 2
Le viographe
Personnages du Bouscat
Monument aux Morts
Hippodrome du Bouscat : histoire, satire
Aviation
Photos au fil du temps
Ravezies : l'ancienne gare
Tramways anciens
Tramway. Ligne D. Présentation
Tramway. Ligne D en photos (avant 2017)
Tramway. Ligne D en photos (2017)
Tramway. Ligne D en photos (2018)
Tramway. Ligne D en photos (2019)
Le Castel d'Andorte au Bouscat.
Télégraphie Sans Fil 1911 et après.
Propos au sujet d'une élection en 1867
Historique de l’hôpital suburbain des enfants au Bouscat
Historique des quartiers Ausone - les Écus - ABAP - Partie 1
Historique des quartiers Ausone - les Écus - ABAP - Partie 2
Place Gourribon, la Vache, Tuilerie des Ecus
Travaux 1987 rues Ausone et Lanet
Les ruisseaux Limancet et Climenet
Église Sainte-Clotilde
Les arènes du Bouscat
Une autre époque (1892)
RECHERCHER sur le site

             ▲ Retour haut de page ▲