Site Lou Boscat

Église Sainte-Clotilde

 

Église Sainte-Clotilde du Bouscat



 

   En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou technologies similaires de traçage pour réaliser des statistiques de visites.   

 

Vers 1915. A droite, la mairie, à gauche, quelques habitations, un coiffeur. Au fond l'église Sainte-Clotilde. Source : Collection privée M. Francis FANCHON
Vers 1915. Vue opposée (en arrivant de l'avenue Léon Blum). église Sainte-Clotilde. Source : Collection privée M. Francis FANCHON
Sortie de la messe de l'église Sainte-Clotilde. Source : Collection privée M. Francis FANCHON
Intérieur de l'église Sainte-Clotilde. Source : Collection privée M. Francis FANCHON
Clocher de l'église Sainte-Clotilde. Source : archives personnelles (Christian Wettervald)

 

En 1180, Arnaud, sieur d’Illac, fait don au Chapitre de Saint-Seurin de la « forest du Bouscat, près Bourdeaux ». Le Bouscat devient une propriété ecclésiastique et ses habitants sont sous la juridiction, civile et religieuse, des Chanoines de Saint-Seurin.
Au Moyen Âge la vie religieuse bordelaise était liée à Saint-Éloi, Saint-Seurin et Saint-André.

À la Révolution française en 1789, le Bouscat est prospère. De nombreux négociants de Bordeaux y ont des maisons, des vignobles. La forêt du Moyen Âge n’existe plus.

En 1790, les derniers Jurats ont passé leurs pouvoirs à la nouvelle municipalité et le « citoyen-évêque » Pacareau est nommé à l’Archevêché.

En 1791, un habitant du Bouscat représente les intérêts de son quartier au sein d’un « conseil de Fabrique » (à la place du Chapitre de Saint-Seurin), dont les membres sont élus par les chefs de familles.

En 1839, M. Grossard, fait construire une petite chapelle dans sa propriété et propose à la commune d’en faire l’achat, ce qui sera fait (Conseil municipal 27/10/1839).

10 ans plus tard, la chapelle menace de s’effondrer et devient dangereuse. Le culte y est souvent interdit par le préfet de la Gironde.

Bien plus tard, l’église Sainte-Clotilde est édifiée, suite à demande du Conseil Municipal. Pour payer la construction, la commune du Bouscat et son maire, GUICHENET Pierre , lance des souscriptions (en 1852).

Le clocher initialement prévu en bois sera finalement en pierre pour un coût très proche.

Le 18 octobre 1953, les autorités religieuses et civiles fêtent le centenaire de l'église Sainte-Clotilde.

En 1963/1964 l'église est agrandie sur la partie gauche dans un style moderne, contrastant avec le style néo-roman de la partie ancienne.

Église Sainte-Clotilde avec son extension (illuminations fêtes de fin d'année 2013). Source : archives personnelles (Christian Wettervald)

 

Note


On trouve des orthographes différentes : Sainte-Clotilde ou Sainte-Clothilde.




             ▲ Retour haut de page ▲

A voir également :
MENU DÉTAILLÉ
Les origines du Bouscat et de la région.
Changements survenus dans l'état de l'église Saint-Seurin
Au fil du temps. Partie 1
Au fil du temps. Partie 2
Le viographe
Personnages du Bouscat
Monument aux Morts
Hippodrome du Bouscat : histoire, satire
Aviation
Photos au fil du temps
Ravezies : l'ancienne gare
Tramways anciens
Tramway. Ligne D. Présentation
Tramway. Ligne D en photos (avant 2017)
Tramway. Ligne D en photos (2017)
Tramway. Ligne D en photos (2018)
Tramway. Ligne D en photos (2019)
Le Castel d'Andorte au Bouscat.
Télégraphie Sans Fil 1911 et après.
Propos au sujet d'une élection en 1867
Historique de l’hôpital suburbain des enfants au Bouscat
Historique des quartiers Ausone - les Écus - ABAP - Partie 1
Historique des quartiers Ausone - les Écus - ABAP - Partie 2
Place Gourribon, la Vache, Tuilerie des Ecus
Travaux 1987 rues Ausone et Lanet
Les ruisseaux Limancet et Climenet
Église Sainte-Clotilde
Les arènes du Bouscat
Une autre époque (1892)
RECHERCHER sur le site